Un tee-shirt épinglé pour sexisme aux Etats-Unis

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com


Les tee-shirts aussi peuvent être sexistes. Après l'affaire des bodys de la marque française Petit Bateau qui affichaient en couleur rose bonbon ou bleu les principaux traits de caractère et stéréotypes attribués aux filles et garçons, la chaîne de grands magasins américaine JCPenney a également subi les foudres de ses clients, nous rapporte le blog Runnin' Scared, hébergé par le Village Voice.

L’objet de leur colère devenue rapidement virale? Un tee-shirt pour filles de 7 à 16 ans sur lequel on pouvait lire «Je suis trop mignonne pour faire mes devoirs donc mon frère les fait pour moi». La légende de la photo du tee-shirt sur le site de vente en ligne de la marque était tout aussi éloquente: «Qui a le temps de faire ses devoirs quand le nouvel album de Justin Bieber vient de sortir? Elle aimera ce tee-shirt qui est aussi mignon et branché qu’elle.»

Sous la pression d’une pétition qui a recueilli plus de 1.650 signatures et de commentaires incendiaires laissés sur les pages Facebook et Twitter de la chaîne au bout d’une journée, le tee-shirt, uniquement disponible à l’achat en ligne, a été retiré de la vente. «Sous le couvert du look, JCPenney promeut une marchandise qui encourage les petites filles à privilégier l’entretien de leur apparence à leur travail, délaisser les cours au profit des garçons et n’aspirer à rien d’autre qu’à ramper devant Justin Bieber», dénonçait la pétition adressée au président de JCPenney.

Une journaliste de Shine, un blog de Yahoo, résume ainsi le contenu des principales critiques:

«Bien que des études montrent que des filles sont aussi fortes en mathématiques que les garçons, bien que des magnifiques stars de cinéma obtiennent des diplômes des universités de l’Ivy League en même temps qu’elles jouent dans des blockbusters, les stéréotypes sont persistants –en grande partie grâce à des messages comme celui du tee-shirt "mignon et branché" à destination des filles de 7 à 16 ans.»

La marque a cédé en reconnaissant que le tee-shirt «ne délivrait pas un message approprié […] Nos produits ont pour ambition de plaire au grand public, pas de l'offenser». La porte-parole de JCPenney a également precisé au site The Voice pourquoi la marque s’était retrouvée «furieuse»: «Ce n’est pas ce que nous défendons. Nous avons donné plus de 100 millions de dollars à des programmes éducatifs locaux en dix ans. C’est un message important pour nous», explique Kate Coultas.

Pour autant, le site continue de proposer à la vente des T-shirts au message tout autant sujet à controverse, énumérant les matières préférées des jeunes filles à l’école que seraient les garçons, le shopping, la musique et la danse.

lu sur slate

Publié dans mon corps m'appartient

Commenter cet article