Très rigide l'arrêté municipal pour la Fête de la Musique 2010!

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com

Pfff...encore un coup porté contre la convivialité de la Fête de la Musique!

Déjà qu'il fera 16° au mieux pour ce 21 Juin 2010: comment va-t-on se réchauffer?!

Pas sûr qu'à partir de 20H, la globalité des gens respectent cet arrêté municipal: mais quelle sanction dans ce cas-là?

La police va-t-elle "défiler en rang 4 par 4 armée jusqu'aux dents prêtes à bondir*"?

Arrete-municipal-Poitiers-fete-de-la-musique-2010.JPG

Vu dans la rue des Flageolles, Poitiers, Vendredi 18 Juin 2010 vers 13H15.

 

Eh bien pour ma part, je risque d'être dans l'illégalité: mais merde, en plus d'avoir un temps de février en été, voilà une nouvelle interdiction qui se met en place. Je ne vais pas jusqu'à dire que les libertés fondamentales sont en jeu, mais c'est un choix de vie qui est fait par la municipalité, que je regrette, un peu comme une punition collective: nous allons tranquillement vers une ville calme, très calme, plus silencieuse qu'un cimetière!

Et que l'on ne vienne pas me dire que c'est pour les enfants: déjà parce que c'est un bon prétexte pour tout légitimer (même des réformes de retraite...), et aussi parce que c'est le refuge secours des tocards qui se font appelés "Bleus" en ce moment (Ribéry pensait-il à son image auprès des enfants quand il a approfondi ses relations avec Zahia?).

Enfin bref, me voilà blasé, une fois encore, mais mine de rien, il y a de fortes chances pour que je me balade en ville, avec mon écharpe et ma dose de houblon dans la main!

 

PS: petite archive de Septembre 2008 sur l'alcool et la Ville de Poitiers.

*Extrait d'un sketch de Coluche de 1974: "Je me marre".

 

lu sur Pourquoi Pas Poitiers

Publié dans surveiller et punir

Commenter cet article