Santa Cruz se dote d'un système de prédiction des délits

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com

Un vendredi après-midi de juillet, à Santa Cruz en Californie, deux femmes sont découvertes en train de scruter des voitures d'un parking. L'une est sous le coup de plusieurs mandats d'arrêts, l'autre transporte de la drogue. Elles sont immédiatement arrêtées et emmenées au commissariat, relate le New York Times.

Arrestation banale? Pas tant que ça: la ville de Santa Cruz teste en effet un programme policier de prédiction des délits, non avec des précogs de Minority Report (Steven Spielberg, 2002), mais grâce à une base de données des délits ayant déjà eu lieu, analysée par un ordinateur sur le modèle des prédictions de répliques lors de tremblements de terre.

«Le jour où les deux femmes ont été arrêtées, par exemple, le programme avait identifié la zone d'un bloc dans lequel le parking était situé comme était l'une des zones à fort risque de cambriolages de voitures.»

Le programme, développé par un groupe de chercheurs dont deux mathématiciens, un anthropologue et un criminologue, est recalibré chaque jour, soit à une fréquence plus élevée que les autres programmes de ce type «comme CompStat et d'autres "pisteurs" de crimes utilisés dans plusieurs villes». Ces derniers se reposaient encore beaucoup sur les humains (plutôt que les ordinateurs) pour établir des tendances quant aux lieux et à la périodicité des délits. Ils allouaient en outre des ressources en se basant sur les délits passés, plutôt qu'une prédiction des délits à venir.

Selon le responsable d'une division de patrouille, Sean Malinowki, le système CompStat était une avancée très importante pour le maintien de l'ordre, mais l'utilisation d'un programme informatique permet des prédictions à une toute autre échelle.

» Lire l'article complet sur le New York Times

 

lu sur slate

Publié dans de part le monde

Commenter cet article