Revenir au lancer de nains pour échapper au chômage?

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com

Et si les nains au chômage avaient la possibilité de se faire lancer dans un bar pour de l’argent au lieu de pointer aux agences pour l’emploi? C’est ce qu’a proposé un homme politique de Floride, comme solution au problème du chômage qui touche plus particulièrement les nains, nous apprend Business Week.

Ritch Workman, un député républicain de la ville de Melbourne en Floride, veut en effet introduire une loi pour annuler l’interdiction du lancer de nains dans les bars en vigueur depuis 1989 dans l’Etat de Floride, après que de nombreux manifestants ont dénoncé cette pratique «dangereuse» et «déshumanisante».

Il explique qu’autoriser de nouveau le lancer de nain pourra, d’avoir un salaire et un travail plus facilement. Même s’il juge la pratique «insultante» et «stupide», Ritch Workman ne voit pas pourquoi on empêcherait les nains (très touchés par le chômage) qui le veulent de s’adonner à cette ancienne coutume venue d’Australie:

«Si c’est le boulot qu’ils veulent, et que les gens vont payer pour les voir, pourquoi devrions-nous l’interdire? Pour moi, nous sommes libres de faire ce genre de choses.»

Le président de la chambre des députés de Floride, Dean Cannon est généralement favorable à l’annulation des lois «qui ne sont plus nécessaires ou pertinentes», précise sa porte-parole Katie Betta, «cependant le comité devra décider si c’est le cas ou pas pour cette loi», nuance-t-elle.

Pour la démocrate Carolyn Fiddler, si les républicains annulent la loi de 1989, ce sera une preuve de leur incapacité à comprendre les déterminants du chômage:

«C’est un symptôme flagrant de leur thème favori, que le gouvernement constitue le plus important obstacle à la création d’emploi. Cela montre à quel point la nouvelle motion est absurde».

En Floride, le taux de chômage a atteint 10,7% en août 2011, contre 9,1% pour le pays (ce qui fait 1,6 point de pourcentage en plus).  

Les membres de Little People Of America, une association qui défend et protège les personnes de petite taille,  s’insurgent contre cette réforme remarque le journal local le Herald Sun. Robert Van Etten, ingénieur mesurant 1,04 mètre, précise quant à lui «que les personnes qu’on lançait étaient alcooliques et avaient peu d’estime pour elles-mêmes. Beaucoup étaient blessés. Un s’est suicidé».

 

 

lu sur slate

Publié dans insolite

Commenter cet article