[paris] étape parisienne de la marche des indigné-e-s madrid/bruxelles

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com

http://www.pressenza.com/uploads/assets/aad623605981336a72675275db427708f6ed07a3.1280x960.jpg

Alors qu'il pleuvait des cordes à l'arrivée de la manifestation à bastille, après avoir traîné des marcheurs par terre dans l'eau pour les pousser sur le trottoir (alors qu'on avait déclaré toute la chaussée pour la soirée), après nous avoir expulsé illégalement de la place de la Bastille (déclarée jusqu'à lundi midi : le commissaire de police a reconnu devant vidéo l'abus de pouvoir!), la police est allée jusqu'à suivre les marcheurs jusqu'à CHAMPIGNY en banlieue pour les empêcher, à 2H du matin, d'accéder au seul gymnase qu'on avait pu obtenir (récit ci-dessous), puisque la ville de paris avait interdit à toutes les municipalités d'arrondissement intramuros de nous filer un gymnase

On peut être fiers de l'accueil qu'aura réservé l'UMPS aux marches européennes pour la démocratie !

 

source groupe indigné-e-s sur un reseau social

 

Indignés en difficulté samedi soir à la Bastille

Alors que tout s'est bien passé à Orléans et que les Indignés franco-espagnols n'y ont pas été inquiétés, il semble que la situation soit différente à Paris.

 

À 21H 30, un communiqué de nos correspondants et amis : « Sommes coincés par la police à la Bastille » Puis, quelques 30 mn plus tard, appel téléphonique : « Nous étions mille à la manifestation et nous sommes maintenant 400 à la Bastille, encerclés par une centaine de CRS. Ils ne laissent personne sortir et le cercle se resserre de plus en plus. Mes amis et moi, nous en avons 4 ou 5 autour de nous ».

 lu sur http://blogs.mediapart.fr/edition/cent-paroles-d-aix-journal-local-alternatif/article/180911/indignes-en-difficulte-ce-solink


pour ceux qui lisent l'espagnol :
article en espagnol sur l'etape paris de la marche madrid bruxelles

 

cet article sera mis a jour au fur et mesure des infos complémentaires parraissant sur l'étape

Publié dans democratia real !

Commenter cet article