[Notre-Dame-des-Landes] À propos de l’explosion de deux engins de chantier à Sautron (44)

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com

À propos de l’explosion de deux engins de chantier à Sautron (44)

Le 31 juillet était présente dans Ouest France l’attaque d’un chantier Vinci à Sautron en banlieue nantaise (plusieurs engins brûlés…), attaque qui n’a pas fait l’objet de texte de revendication jusqu’à présent.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1313661332.jpg

Que les auteur-e-s décident de mettre des mots sur leur choix de poser des bouteilles de gaz et d’essence en dessous du défunt matériel ou de laisser ce (beau) geste parler de lui-même n’importe pas tant que ça.

Ce texte n’est pas un communiqué de revendication, il ne prétend partager que le sens que des lectrices enthousiastes trouvent dans ce sabotage.

En l’absence de texte « explicatif », nous considérons l’attaque de ce chantier qui se situe à une dizaine de kilomètres de la ZAD comme une contribution à la lutte en cours contre l’aéroport et son monde. Et il nous semble important en l’absence d’autres textes de rendre encore plus palpable que l’objectif de « faire mordre la poussière » à VINCI et à ce projet se traduit par une série d’actions. Que ces actions prennent la forme qui semble la plus pertinentes aux différents groupes ou individu-e-s qui se sentent proches/solidaires/partie prenante de cette lutte, et notamment la forme d’actions anonymes. Sur Vinci, comme ça a été le cas cette fois-ci, mais aussi sur les nombreuses autres entreprises qui sont accessibles dans notre voisinage quotidien. Que ces attaques outre le fait de leur faire perdre de l’argent, permettent aussi de rendre bien visibles le fait qu’elles aussi participer à ce projet et visibiliser le fait que les travaux liés à cet aéroport ont déjà commencé.

Nous sommes et resterons solidaires des actes comme des individu-es qui seraient poursuivies par la suite.

Que se déchaîne notre colère et notre créativité Faisons leur mordre aussi leurs tractopelles…

Indymedia Nantes, 13 août 2011.

 

Des engins de chantier détruits à Sautron – Nantes

La piste criminelle est envisagée après que plusieurs engins de chantier ont brûlé à Sautron. Un appel à témoins est lancé.

Plusieurs engins de chantier ont été détruits par le feu dans la nuit de samedi à dimanche, vers 3 heures du matin, sur le chantier du secteur dit « de la Carrosserie », rue de Bretagne à Sautron. Le feu a d’abord pris au niveau d’un chariot élévateur, avant de se propager à une pelle mécanique, endommageant au passage le système de commandement d’une grue. Un riverain a pu prévenir à temps les pompiers, et l’incendie a été rapidement maîtrisé par les hommes de la caserne d’Orvault. L’incendie n’a pas fait de victime.

Pour le parquet, le caractère volontaire de l’incendie ne fait aucun doute. Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie de Sautron, appuyée par les unités de recherche de la gendarmerie de Nantes. Les lieux ont été quadrillés hier, et différents relevés ont été effectués en vue d’analyses.

Le chantier « de la Carrosserie » a débuté en décembre 2010, et la première pierre avait été posée le 28 juin dernier. Le projet du site prévoit notamment la création d’une structure intergénérationnelle Ehpad (Établissement d’Hébergement des Personnes Âgées Dépendantes). Une crèche de 40 places et 15 logements sociaux font également partie du projet immobilier. L’immeuble en construction du chantier n’a pas été, quant à lui, touché par les flammes.

Un appel à témoins a été lancé hier par la brigade de gendarmerie de Sautron […]

Leur presse (Maud de Carpentier, Ouest France.fr), 1er août 2011.

 

articles compilés par le jura lib'

Commenter cet article