Nos nouvelles milices...

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com


Je ne m'étais pas rendu compte d'une chose dans la loi LOPPSI2.
Le projet prévoit en effet quelque chose de nouveau en France. Quelque chose qui n'est pas dans nos habitudes républicaines.
Peut-être est-ce lié à la peur de voir la Terreur post-révolutionnaire se reproduire, ou peut-être est-ce l'attachement plus récent de notre Nation à un service publique de qualité.
Toujours est-il que ce nouvel élément risque de changer la donne sécuritaire dans notre pays, et dans nos rues.
Ce nouvel élément a été qualifié par les syndicats de police comme la création et la formation de milices, armées, légitimes, avec des prérogatives d'officier de police judiciaire. En langage UMP, on appelle ça un "élargissement de la réserve citoyenne de la Police Nationale".



Pour la première fois, des civils, après quelques heures de formation, pourront porter des armes et dresser des procès verbaux, pour la modique somme de cinquante euros par jours... La Police à prix discount dans tous vos commissariats !
Le problème avec le discount, c'est bien souvent que la qualité en pâtit... Déjà qu'on n'était pas gâté avec le Police Nationale de marque, mais avec de la sous marque, genre homme blanc d'une soixantaine d'années, plein de bons principes franco français, cadre chez Renault en pré retraite, qui n'a qu'un seul rêve, c'est d'aller "casser du bico" pour se détendre, en plus avec un flingue... 
Réserve de la Police Nationale, What else ?
Malheureusement, peu de gens de ma génération ont pu faire l'expérience des armes. Je parle de vrais armes, les armes à feu, les armes de poing ou les armes automatiques...
Pourquoi malheureusement ? Parce qu'un Homme devrait connaître cette sensation si particulière.
Celui qui n'a jamais essayé de tirer à balle réelle avec ce type d'arme ne connait pas la sensation de puissance, relativement difficile à canaliser, qu'éprouve un homme armé. Il y a, en tâche de fond, la certitude qu'il peut tuer, en décalant son canon de quelques centimètres sur la droit ou sur la gauche.
J'en ai fais l'expérience dans l'Armée. Ce n'est pas au bout de quelques heures de formations qu'on nous a donné de vraies bastos à mettre dans nos FAMAS, mais bien au bout de cinq semaines, à temps plein.
Et encore, les cartouches étaient comptées, fournies au dernier moment, au stand de tir, avec un instructeur, armé lui aussi, ... Juste au cas ou.


On ne peut pas être prêt à porter une arme en quelques heures, dans la rue. Cela implique de trop grandes responsabilités. Le pouvoir que génère une arme, en évidence, à la ceinture, est énorme dans un pays où il n'est pas coutumier de devoir s'auto-défendre ; et où les gens ne sont pas habitués à l'armement.

M. Sarkozy génère une milice légale. Le pire ennemi de notre démocratie à la française, au régime présidentiel omni-présent.

 

Ces miliciens pourront rapidement devenir incontrôlables. Ils seront vos voisins, vos amis, vos frères et vos pères. Je reste convaincu qu'il sera facile à n'importe quel individu de faire parti de cette "réserve", tant les effectifs ont été réduits. Et pour preuve, je vais essayer d'y postuler (vous serez tenu informés).
On dirait que toutes les étapes d'un plan visant à prendre le contrôle du pays par le pouvoir présidentiel se précisent. Je suis peut-être parano, mais la mise en place successive de mesures législatives toujours plus sécuritaires m'inquiètent.




Je souhaiterai faire une corrélation avec l'Egypte, l'Iran ou la Tunisie.

Dans ces pays existent des miliciens, qui effrayent beaucoup plus les habitants que la police. Ils savent que sans le pouvoir ils ne sont riens, et que leur existence n'est pas justifiée en démocratie. Ils garantissent donc aux dirigeants un climat de semi terreur, permettant une activité économique tout en verrouillant la population. Ce climat assoit la domination des despotes sur une Nation.
Ainsi, les miliciens se battent, torturent et tuent pour leurs dictateurs, qui sont, de fait, leurs protecteurs.

Ils sont une composantes essentielles de la boucle de la Terreur. Et ce sont ces gens que M. Sarkozy veut mettre dans nos rues.

Si le volet "numérique" de la loi LOPPSI me fait franchement bien rigoler, cette partie plus obscure de la loi représente un danger non négligeable pour notre pays et notre démocratie.


En terre républicaine, un mal s'est éveillé. Il est nourri par la peur et la haine.
Tapi dans l'ombre, on n'en n'entend que la rumeur, mais il prépare une guerre éclaire. Son réveil sera terrible pour nous, et la résistance devra se faire sans aucune pitié, car lui n'en n'aura pas pour nous.

Ne dormez pas trop tranquilles.

Publié dans surveiller et punir

Commenter cet article