non au g8 du havre

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com

Le G8 est la réunion de dirigeants patronaux et gouvernementaux, de chefs d’États qui s’autoproclament puissances principales du monde.


Concentrant les pouvoirs économiques et politiques entre leurs mains, ils s’arrogent le droit d’organiser un ordre mondial injuste et destructeur. Tout n’y est que marchandise, y compris le vivant. Nous sommes tous des " choses " dont la seule valeur est celle du profit économique. Devenus non rentables, ils nous jettent. La lutte des classes n’a jamais disparu, surtout pour les patrons qui nous spolient tous les jours et de plus en plus ! Le G8 est donc une instance autoritaire, prenant des décisions impliquant l’ensemble de la planète avec pour seule légitimité leur pouvoir assis sur un immense compte en banque. C’est la mondialisation capitaliste la plus sauvage qu’ils veulent nous imposer avec à la clef le chômage de masse, la précarité et les crises économiques/ financières qui étranglent les classes sociales défavorisées.

 

Pour imposer ce système, tous les moyens d’oppression sont bons. Guerre sociale, guerre entre les peuples, répression policière, exploitation maximale des individus, oppression des femmes, précarisation des conditions de vie, surveillance et conditionnement des esprits, destruction des ressources naturelles. Ce qu’ils décident entre eux lorsqu’ils se partagent le monde, même à travers leurs affrontements, s’applique peu à peu dans nos vies. Nous ne sommes pour eux que des chiffres, des " ressources " ou " contraintes " (ils sont juste obligés de payer notre travail, au moindre coût et de plus en plus mal !). Mais la force de ce système, capitaliste, c’est de nous presser comme des citrons, en nous faisant croire que c’est inévitable. Beaucoup se tuent à la tâche alors que quelques uns accumulent sans autre perspective que l’accumulation.


Face à cette vie dénuée de sens, une prise de conscience est nécessaire. Il nous faut aussi résister, inventer notre propre existence, pleine de joie, d’intelligence et de lucidité pour aller vers un autre futur.

Les manifestations internationales sont déjà l’expression d’un dépassement des frontières, d’un internationalisme en acte dont nous devons nous féliciter. C’est aussi l’affirmation que nous ne sommes pas impuissants, que nous pouvons agir, et réagir à l’exploitation. Nous ne sommes pas pour autant à la traîne d’organisations qui se disent " citoyennes ", et qui perpétuent les hiérarchies et le règne de pseudo experts toujours enclins à servir de marche-pied à des politiciens peu scrupuleux. Non plus aux ordres de dirigeants syndicaux qui sauraient mieux que nous où est notre bonheur. Pas question pour nous de céder à la tentation d’une action uniquement médiatique, mais pas question non plus d’observer anonymement et passivement ces "décideurs" qui organisent nos vies à notre place. C’est pourquoi, par exemple, nous appelons et participerons à la manifestation du samedi 21 mai au Havre. Cette initiative peut-être un point d’appui pour mieux peser ultérieurement au sein des mouvements sociaux pour davantage d’anticapitalisme et de démocratie directe.

AFFg8.jpg

Pour la CNT, la participation aux contre sommets ne prend son sens que dans le mouvement plus large de la construction d’un mouvement anticapitaliste international, qui serait l’expression de l’autonomie de nos luttes. Pour nous, une manifestation n’est qu’un moyen complémentaire de la lutte syndicale sur le lieu de travail.

Pour avoir les moyens de vivre, nous sommes forcés de travailler. Nous sommes organisés en syndicat car notre défense face à l’exploitation exige que nous soyons unis. Nous sommes autogestionnaires, car nous refusons la délégation de pouvoir. Ceux qui luttent doivent décider par eux-mêmes. Suivant le même principe, enfin, nous sommes révolutionnaires car un jour, ce sont les travailleurs et les usagers eux-mêmes qui devront décider ce qu’il est utile de produire, et comment le faire pour assurer la satisfaction de tous. Pour nous, il n’y a pas de capitalisme à visage humain.


La pollution, les gâchis des ressources naturelles, les écarts de richesse sont de plus en plus catastrophiques. Ce système ne peut pas être réformé, car il conduit inéluctablement à ces effets. La rupture avec le capitalisme est à nos yeux la seule voie possible pour empêcher une catastrophe économique, humaine et écologique.

Qui siège au G8 : l’Allemagne, la France, les Etats-Unis, la Russie, le Canada, le Royaume-Uni, le Japon, l’Italie.
Pourquoi Deauville ? C’est le symbole de la bourgeoisie triomphante et de l’économie casino où les grands perdants sont toujours les classes ouvrières.

 

LE G8, C’EST L’AXE DU PROFIT QUI GÂCHE NOS VIES.
LE G8 INCARNE TOUT CE QUE NOUS REJETONS
EN TANT QU’ANARCHO-SYNDICALISTES.

 

CONTRE LES SEIGNEURS DU G8,
TOUTES ET TOUS AU HAVRE LE SAMEDI 21 MAI 2011

Publié dans evenementiel

Commenter cet article