Les militants anti-nucléaire allemands s'enchaînent aux rails

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com

 

Des centaines de militants anti-nucléaire se sont enchaînés sur les rails entre Lüneburg et Dannenberg, dans le nord de l'Allemagne, pour retarder l'acheminement par le train "Castor" de déchets radioactifs vers le centre de stockage de Gorleben. /Photo prise le 26 novembre 2011/REUTERS/Fabian Bimmer (c) Reuters
Des centaines de militants anti-nucléaire se sont enchaînés sur les rails entre Lüneburg et Dannenberg, dans le nord de l'Allemagne, pour retarder l'acheminement par le train "Castor" de déchets radioactifs vers le centre de stockage de Gorleben.

GORLEBEN, Allemagne (Reuters) - Des militants antinucléaire allemands ont bloqué les voies en Basse-Saxe, retardant pour de nombreuses heures la progression du train de déchets radioactifs parti de France à destination du centre de stockage de Gorleben.

Quatre d'entre eux se sont enchaînés aux voies et il va falloir, selon la police, plusieurs heures pour les dégager.

 

"En cours de nuit, environ 3.500 personnes se sont assises sur la voie", a déclaré dimanche un porte-parole de la police, Holger Jureczko. Certains ont détérioré un tronçon, près de Harlingen, en retirant du ballast sous les traverses. A un autre endroit, ils ont soulevé les voies de 20 centimètres, sur une portion de 30 mètres.

"Il s'agit d'une atteinte dangereuse au transport ferroviaire", a ajouté le porte-parole.

 

Les forces de police ont réussi à évacuer les militants antinucléaire, à l'exception de ceux qui sont encore enchaînés, si bien que le convoi demeure bloqué à une soixantaine de kilomètres de sa destination finale.

Harlingen, où les militants ont organisé leur sit-in sur la voie, est situé sur la voie ferrée empruntée par le train "Castor" entre Lüneburg et Dannenberg. Samedi, une manifestation antinucléaire a rassemblé 25.000 participants à Dannenberg, selon les organisateurs. Autour de 450 agriculteurs y ont également participé, avec leurs tracteurs. La police, elle, a parlé d'un total de 8.000 manifestants.

 

DELEGATION DE FUKUSHIMA

Une délégation japonaise, venue de Fukushima, la préfecture durement touchée par une catastrophe nucléaire en mars dernier, a participé à cette manifestation. Nombre de participants agitaient des drapeaux jaunes avec un soleil rouge, barrés du slogan: "Atomkraft? Nein danke" ("Energie atomique? Non merci").

Dannenberg est le terminal ferroviaire où les conteneurs contenant les déchets doivent être transbordés sur des camions pour parcourir par la route la vingtaine de kilomètres menant au site de Gorleben, une ancienne mine de sel reconvertie.

 

Même la météo semble s'être liguée contre le transport des déchets. Des vents de force 8 à 9 étaient prévus pour dimanche dans la région du Wendland, où se trouve Dannenberg. Or, à partir de force 8, il est prévu, pour des raisons de sécurité, de suspendre tout déchargement de déchets.

Une manifestation similaire l'année dernière avait attiré environ 50.000 Allemands hostiles au nucléaire.

Le train de 11 wagons chargés de 14 tonnes de déchets vitrifiés est parti mercredi de Valognes, dans la Manche.

Les déchets sont issus du retraitement, à La Hague, des combustibles usés des centrales nucléaires allemandes. Ce convoi est le dernier de 12 prévus par contrat.

Selon le groupe nucléaire Areva, les conteneurs Castor sont conformes aux normes de sûreté de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). |sic]

lu sur nouvel obs

 

 

Publié dans antinuk

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article