Les eurogauchistes dans le viseur

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com


Les « fauteurhttp://pix.toile-libre.org/upload/original/1315410646.jpgs de trouble »

qui sévissent lors des principaux sommets internationaux font l’objet d’une attention toute particulière de la part des vénérables institutions de l’Union européenne.


Il y a quelques mois, avant le sommet du G8 de Deauville, j’avais eu l’occasi on de raconter comment les pays membres, via le Conseil des ministres et ses différents groupes d’experts policiers, entendaient créer une base de données croisée

pour cibler les troublemakers habitués aux rassemblements anticapitalistes. Statewatch, ONG britannique en pointe sur ce dossier, révèle aujourd’hui un autre volet de cette coopération policière. (…)

Si les fichiers policiers ont le vent en poupe, le recours aux méthodes

plus traditionnelles de répression policière restent encore d’actualité.

C’est l’objet d’une autre analyse passionnante de Statewatch,

livrée en février dernier, sur des commandos de flics infiltrés

pour surveiller ce qui est appelé ouvertement les « euro-anarchistes ».

Lire le volet 1 sur la frénésie de fichiers policiers sur Reflets.info

Et la deuxième partie sur les « infiltrés itinérants »

Numero lambda, 7septembre 2011.

 

Voir aussi, traduit par Le Réveil :

De la cour de récréation aux services de renseignements

 

lu sur le jura lib'

Publié dans surveiller et punir

Commenter cet article