La ligne THT victime de déboulonneurs

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com

 

Des pièces ont été retirées d'un pylôneUne bonne dizaine d'ouvriers travaillaient, hier après-midi, sur le chantier du pylône qui a été déboulonné dans la nuit de lundi à mardi, à Montaudin. de la future ligne à très haute tension (1) Cotentin-Maine.
Une vingtaine de boulons et une plaque numérotée ont été déposés, dans la nuit de lundi à mardi, devant les portes des rédactions d'Ouest-France et de France-bleu Mayenne à Laval. Ces pièces métalliques proviennent du pylône 438 situé à Montaudin, dans le nord-ouest de la Mayenne.
L'opération est signée « Les Petites mains », selon un mail envoyé au même moment. Une organisation inconnue jusque-là, mais qu'on imagine proche des opposants à la ligne THT. « Oui, nous sommes au courant, mais ce n'est pas nous », tient à préciser Jean-Yves Rossignol, le vice-président de Mayenne SurVOLTée, le principal collectif d'opposition à la construction de la ligne Cotentin Maine. Selon lui, « il s'agissait d'alerter les médias », alors qu'hier après-midi, les associations et les maires des communes concernées par la ligne THT étaient réunis en préfecture.
À la sortie, Jean-Yves Rossignol regrette « une réunion sans intérêt ». Il s'élève surtout contre l'absence d'une étude épidémiologique sérieuse « sur les conséquences de la ligne THT sur la santé humaine ». Il ajoute : « La préfecture n'écoute pas les habitants. Le démontage risque bien de continuer... »
De son côté Jean-Michel Ehlinger, responsable des travaux Réseau de transport d'électricité (RTE) pour la ligne Cotentin-Maine, dénonce ce qu'il appelle « un acte de sabotage sur un ouvrage en construction. Nous allons engager une action en justice ». Trois pylônes sont en cours d'assemblage, en ce moment, dans le Nord-Mayenne.

  1. Cette ligne électrique de 400 000 volts et de 163 km comptera 423 pylônes entre la Manche et la Mayenne et coûtera près de 350 millions d'euros.

Jean-François VALLÉE
Ouest-France, le 1/02/2012

 

article repris sur percy sous tension

Commenter cet article