Cet agriculteur qui défie la firme Monsanto

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com

Un agriculteur charentais a demandé hier au tribunal de grande instance de Lyon de déclarer le géant américain Monsanto responsable de son intoxication en 2004 par un puissant herbicide, première procédure de ce type en France.


Le jugement a été mis en délibéré au 13 février 2012.


« Je souhaite que le tribunal continue au moins les expertises pour confirmer le lien entre mes problèmes de santé et le produit auquel mes collègues et moi avons été exposés »,

confiait avant l'audience Paul François, 47 ans,

devenu le porte-drapeau des victimes des pesticides.

 

Le 27 avril 2004, le céréalier de Bernac en Charente avait reçu en plein visage

des vapeurs de Lasso, un désherbant produit par le numéro un mondial de l'agrochimie,

alors qu'il ouvrait la cuve d'une machine à pulvériser pour vérifier son nettoyage.


Trois ans plus tard, il obtenait de la justice que ses troubles soient reconnus

comme maladie professionnelle par la Mutualité sociale agricole,

et lançait une procédure en responsabilité civile contre Monsanto.


Face aux juges, Me Lafforgue a reproché à Monsanto d'avoir

« tout fait pour laisser le Lasso sur le marché » alors que des études relevaient sa dangerosité dès les années 1980, conduisant à son interdiction au Canada,

en Angleterre et en Belgique bien avant la France, où il n'a été retiré du marché qu'en 2007.

 

lu sur la depeche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article