Après la drogue, le trafic de lessive…

Publié le par nidieuxnimaitrenpoitou.over-blog.com

Lorsqu’une société commence à trafiquer des barils de lessive plutôt que de la drogue, c’est que le déclin est vraiment en cours et que la situation s’aggrave… Et c’est actuellement le nouveau type de trafic qui sévit aux USA, moins dangereux que la drogue, le trafic de lessive! Du coup les bidons sont maintenant munis d’antivols! À quand en France?

Les États-Unis doivent faire face à une nouvelle menace. Depuis quelques mois, un étrange trafic se développe dans les rues américaines. Le produit « dealé » ? De la lessive…

La police américaine peut se targuer d’arrestations spectaculaires ces derniers mois : des magnats du marché noir et des trafiquants de tout poil. Premier cas : une saisie extraordinaire de la police du Minnesota. Après des mois d’enquête et de filature, les autorités ont enfin pu arrêter un trafiquant de grande envergure. Chez lui, la police découvre pour 25 000 dollars de marchandise. Le fruit de 15 mois de labeur. Dans le Maryland, c’est un gang de 18 personnes qui a été interpelé pour un trafic en bande organisée. Ces hors-la-loi d’un nouveau genre ont tous vendu au marché noir une denrée devenue plus précieuse que l’or… la lessive Tide ! En effet, les contrevenants utilisaient quaisment tous la même technique : entrer dans un supermarché, remplir son caddie avec une quinzaine de bidons puis forcer la sécurité. 

Oui vous avez bien lu. Il s‘agit ici de trafic de produit ménager. Mais pas n’importe lequel. Tide est la marque la plus populaire sur le continent nord-américain et avec un prix du bidon entre 10 et 20 dollars, les trafiquants ont sauté sur l’occasion et développé le business. Avec une revente à 5 ou 10 dollars, les acheteurs se bousculent. La lessive est même échangée contre des doses de drogue ! Autre atout indéniable pour les trafiquants : s’ils se font prendre, l’amende et la peine seront beaucoup moins lourds qu’avec un trafic de cannabis nous apprend Les Inrocks. Certaines grandes surfaces échaudées par ces vols ont même décidé de placer les précieuses bouteilles sous clé avec les alcools. Surveillez votre Omo !

 

lu sur les moutons enragés

Aux Etats-Unis, mieux que le trafic de drogue, le trafic de lessive

Costco tide/ bnilsen via Flickr CC License By

Une épidémie de vol sans précédent a lieu aux Etats-Unis: des bijoux, des iPads? Non, de la lessive. Les vols de lessive sont devenus si courants dans le pays que certaines polices locales ont même créé des unités spéciales entièrement dédiées au problème, et que les grands magasins prennent des précautions particulières pour leurs rayons détergents, raconte The Daily.

L'histoire peut paraître anecdotique et amusante au premier abord, mais le business de la lessive, c'est du sérieux: un voleur en série a gagné 25.000 dollars (19.000 euros) sur 15 mois avant de se faire arrêter en 2011, dans le Minnesota.

Plus surprenant encore, les voleurs ne prennent pas n'importe quelle lessive, c'est de la Tide qu'ils veulent, la marque la plus connue aux Etats-Unis (l'équivalent d'Ariel en France).

Les bidons de Tide coûtent cher –entre 10 dollars et 20 dollars explique The Daily– mais restent un des achats de base pour tous les foyers, quels que soient leurs moyens. La marque est la plus populaire aux Etats-Unis, et elle est très reconnaissable avec son packaging orange fluo.

Sur le marché noir, la bouteille de lessive passe à 5 dollars ou 10 dollars, affirme la police, qui explique que certains receleurs parviennent même à revendre le détergent... aux magasins:

«Il n'y a pas de numéro de série, et c'est impossible à traquer. C'est l'article à voler.»

Dans le Maryland, une personne a rempli son chariot avec 15 à 20 bidons de Tide avant de s'enfuir dans une voiture l'attendant devant le magasin, rapporte NBC. 40 minutes plus tard, une caméra de sécurité enregistrait son complice en train de vendre le stock à un salon de manucure.

Toujours dans le Maryland, où la police a surnommé le Tide «or liquide», on pense que la lessive fait même partie du circuit de la drogue: lors d'une opération récente, un informateur devait acheter de la drogue, mais le dealer lui a répondu «J'en ai pas, mais je peux te vendre 15 bidons de Tide», et les enquêteurs ont trouvé dans son stock plus de détergent que de cocaïne. Un ancien agent du FBI affirme à ABC qu'il est possible «qu'il soit davantage viable financièrement pour un dealer de drogue d'échanger des bidons de Tide contre la drogue, puis de revendre la lessive».

Les policiers de l'Oregon affirment au Daily voir quotidiennement des drogués «acheter de l'héroïne ou de la méthamphétamine avec du Tide» qui sert de monnaie d'échange.

Chez Tide, on explique n'avoir aucune idée des raisons derrière ce phénomène, «mais c'est certainement malheureux».

 

lu sur slate


Publié dans insolite

Commenter cet article